LGB605

Equipement mobile de reportage à intégrer sur une moto.

RAmi a eu en charge et en collaboration avec la société RTV Concept la réalisation d’un équipement mobile de reportage intégré sur une moto. Cette moto vient de finir le tour de France cycliste pour sa première prestation.
* La société RAmi avait en charge l’étude du synoptique, la conception technique et la recherche de solutions innovantes.
* La société RTV Concept s’est chargée de l’intégration des modules sur la moto et de l’interconnexion entre ces derniers. 
 
Le synoptique devait comprendre :

  • L’amplification des micros du pilote, du journaliste et d’un micro main pour l’interview en course des directeurs sportifs.
  • La réception de Radio Tour, le radio des informations et détails de la course pour les participants techniques.
  • La gestion en multiplex complet par HF de la liaison avec le camion reportage situé à l’étape d’arrivée. Cette liaison est effectuée via un hélicoptère situé au dessus de la course.
  • La gestion en multiplex d’un téléphone GSM dans le cas où l’hélicoptère n’est pas disponible.
  • La gestion des ordres entre le pilote et le journaliste.
  • Le boîtier central permet d’ajuster tous les gains d’entrées et de sorties, ainsi que le choix de commutation à la fois pour  le pilote et le journaliste de telle ou telle modulation dans l’oreille droite, gauche ou les deux à la fois.  
  • Un petit haut parleur extérieur avec amplificateur pour diffuser Radio Tour en acoustique.
  • Les boîtiers de commande du pilote et le journaliste pour leur permettre d’ouvrir ou de fermer leurs micros et d’ajuster leurs gains de +/-6 dB, le volume du retour Radio Tour ou GSM, le volume du  retour ordre du camion reportage et le niveau des ordres entres eux.

Nous avons dû faire face à de nombreuses contraintes que nous allons détailler ci-dessous :
 
- Contraintes vibratoires : Il est évident que l’on ne peut pas concevoir un équipement mobile intégré sur une moto comme un appareil lambda. Nous avons dans un premier temps reproduit sur un pot vibrant, les vibrations du moteur et nous les avons ensuite mixées avec un modèle reproduisant les secousses de la route. Nous avons pu ainsi éliminer beaucoup de composants et de connecteurs qui ne passaient pas les tests, parfois même au bout de plusieurs heures. La sélection pour la  fixation des modules parmi tous les types de « silent block » a fait partie intégrante de l’étude technique. Nous avons maintenant l’expérience de ce qu’il faut faire et ne pas faire. 

Quelle satisfaction dans les premiers jours du tour d’avoir passé l’épreuve des pavés du nord !

- Contraintes d’étanchéité : Comme ci-dessus, à part le module central toutes les commandes sont exposées aux éléments climatiques. Nous avons dû sélectionner des switchs, potentiomètres et connecteurs complètement étanches. En effet, le pilote et le journaliste disposent de commandes de sélection et de gain qui sont par définition disposées à  l’extérieur, pour un accès rapide.  

- Contraintes de température. Le module central est logé dans une sacoche arrière,  mais à cause des contraintes d’étanchéité il est impossible de bien ventiler l’intérieur de celle-ci. Nous avons dans un premier temps testé des cellules à effet Peltier pour le refroidissement, mais nous les avons abandonnées à cause de la consommation trop importante ; seule la batterie de la moto est source d’énergie. Nous avons revu la copie en sélectionnant des composants à très faible élévation de température, et après de nombreux essais en enceinte close placée en étuve, la solution était viable. Nous avions toujours à l’esprit que lors de l’ascension de cols de montagne, la température peut être très élevée, due d’une part au climat, et d’autre part à la vitesse très faible des véhicules, ce qui ne favorise pas la ventilation naturelle du moteur de la moto. Cette expérience fut très enrichissante et va  pouvoir nous aider à l’avenir dans la  conception d’équipements très peu énergétivore.

- Contraintes d’immunités CEM : Nous avons choisi de commander le gain des différents amplificateurs et multiplexeurs par des commandes VCA (comme sur nos consoles Broadcast) pour minimiser l’influence des diverses émissions hautes fréquences sur les connexions. Toutes les parties actives sont concentrées dans l’élément central, dont les accès ont été filtrés et blindés pour durcir autant que faire se peut cet équipement au niveau CEM.

Le succès de l’opération est dû aussi aux choix des câbles pour l’interconnexion des modules. La société RTV Concept qui avait cela en charge a bénéficié de l’utilisation de notre cellule CEM pour tester l’immunité rayonnée de nombreux composants. Il est évident que sur une épreuve comme le tour de France l’environnement est plus que riche en pollution HF de toutes sortes et de tous formats. On ne peut que remercier les membres de RTV pour les nombreuses heures qu’ils ont passé à torturer des dizaines d’échantillons de câbles. Ils ont vraiment su faire le bon compromis entre l’immunité d’un câble et sa tenue aux vibrations et à la température, certains passant à quelques centimètres du moteur. On néglige parfois les câbles mais autant négliger les artères qui relient les organes du corps humain…

LGB605

SLIMRACK
220 x 44 x 150 mm

3ans Accueil Ils nous font confiance Contact www.amixaudio.com francais
Produits Qui sommes nous Revendeurs www.laregiemobile.com
Documentations Newsletter Plan du site www.amixprevention.com